top of page
Rechercher

COMPRENDRE SA FLORE INTESTINALE

La gazette pleine de peps et d'objectivité d'OSYS NUTRITION




En tant que diététiciennes nutritionnistes, nous recevons beaucoup de patients en consultation qui nous sollicitent pour des problèmes intestinaux. Il nous semble important de faire le point afin de mieux comprendre le fonctionnement du microbiote intestinal et vous aider à chouchouter votre système digestif et vos intestins !


Commençons par le début : la flore intestinale.


La flore intestinale est composée de millions de bactéries, bonnes et mauvaises, qui constituent le microbiote et sa bonne santé ne tient qu'à l’équilibre entre les deux.


Lorsque les mauvaises bactéries sont plus nombreuses, elles entrainent des problèmes de santé : principalement digestifs (diarrhée, constipation, syndrome du côlon irritable) mais aussi ballonnements, intolérances alimentaires et diminution des défenses immunitaires (infections à l'Helicobacter pylori, infection vaginale).


Pourquoi ces mauvaises bactéries se multiplient ?


  • Le manque de fibres

Nous consommons en moyenne la moitié de ce qui est recommandé en fibres or celles-ci sont la principale source d'alimentation pour les bactéries qui en plus, perdent en diversité.


  • Les graisses saturées

Une consommation excessive de graisses d'origines animales déséquilibre le microbiote et est propice à l'inflammation. Il faudra donc limiter le beurre, le fromage, les laitages entiers et les viandes.

Vous pouvez remplacer celles-ci par des graisses d’origines végétales telles que l’huile d’olive, de colza ou de tournesol. Nous vous recommandons aussi de manger des oléagineux non grillés et non salés (amande, noix, noix de cajou, etc). Ils sont riches en acides gras insaturés et autres graisses bonnes pour votre santé, mais sans en consommés excessivement.


  • Les acides gras trans

Ce sont les acides gras transformé par l'industrie agro-alimentaire, vous les trouvez dans la liste des ingrédients sur l'emballage sous le terme « hydrogéné ».

Quelques exemples : margarine, biscuits, viennoiseries, beurre de cacahuète, plats cuisinés, soupes déshydratées. Ces acides gras, en plus de dégrader la flore intestinale, augmentent les risques cardiovasculaires.


  • Les sucres cachés

Il s'agit du sucre que l'on trouve dans les aliments ultra transformés : sodas, jus de fruits à base de concentrés, viennoiseries, céréales de petits déjeuners, pâtes à tartiner, galettes de riz soufflées, etc...


Plus la consommation de ces produits est élevée, plus les mauvaises bactéries en redemandent, vous devenez dépendant du sucre et ces mauvaises bactéries se multiplient.


  • Les édulcorants de synthèse et naturels

Ces produits ont tendance à fermenter dans l'organisme ce qui entrainent douleurs abdominales, ballonnements et aérophagie.

De plus l’hygiène de vie et la prise d'antibiotiques viennent s'ajouter à la liste noire.

l'hygiène, et la prise d'antibiotiques viennent s'ajouter à la liste noire.


Que faire pour rééquilibrer votre microbiote ?


C’est à ce moment-là que les probiotiques interviennent !


Les probiotiques


Les probiotiques sont des bactéries ou des levures naturellement présentes dans l'organisme. Ces bactéries sont responsables de votre flore intestinale.

La prise de probiotiques permet de renforcer vos défenses immunitaires, d’améliorer votre transit, de guérir des diarrhées infectieuses et encore beaucoup d’autres bienfaits.


On trouve des bactéries probiotiques dans certains produits laitiers fermentés et sont aussi commercialisés sous forme de gélules.


Nos recommandations pour des probiotiques en gélules :

Probiotiques DIJO : https://www.osysnutrition.fr/product-page/l-indispensable-probiotiques-dijo

Probiotiques digestion & immunité NOOBIOTIK : https://www.osysnutrition.fr/product-page/probiotiques-digestion-minceur-immunit%C3%A9

Probiotiques Gasseri digestion & minceur NOOBIOTIK : https://www.osysnutrition.fr/product-page/probiotiques-gasseri-digestion-minceur-noobiotik


Les prébiotiques


À la différence des probiotiques, les prébiotiques se trouvent dans les aliments que l’on mange. Ils contribuent à la croissance des bactéries intestinales et leurs permettent d’exercer plus efficacement leurs fonctions bénéfiques sur la santé de l’hôte (le microbiote intestinal).

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page